Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 12:12

1010Autre croisée. Celle des "peuples derniers". Derniers par ordre d'apparition. Pour ce qui est de l'absolu, d'autres feront le bilan, s'ils sont encore là pour témoigner. Ici tout n'est que verre, métal et affaires. Je ne sais pas ce qu'en aurait dit Baudelaire. Affaires, mais pas n'importe lesquelles : management et consommation. De production, point. Cachez ce travail et ces travailleurs que je ne saurais voir ! Ceux qu'on ne peut pas cacher, ce sont les SDF qui font la manche sur le parvis. Au ras du sol par tous les temps. Les belles personnes ont choisi de se réfugier dans le confort de galeries souterraines. Civilisation de taupes modèles.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 11:49

1009.jpgInspiration. Centrage sur l'essentiel, le rite, ce qui noue et tient solidaire.

Expiration. Ouverture vers l'ailleurs, les autres, découvertes et chemins d'aventure.

Respiration. Et vie.

L'architecture des "peuples premiers" est toujours source de méditation, même muséifiée.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 18:19

1008.jpgIl suffit parfois de traverser une rue pour passer du béton à l'érable, du rat d'égout à l'écureuil. Le grondement de la ville s'éclipse vite derrière les troncs et les feuillages. Les joggeurs ont choisi leur camp : la petite grimpette les amène dégoulinants de sueur à des allées où ils slaloment entre les promeneurs. On prend son temps, on  observe, on se parle, on bade. Les buildings du centre ville tout proche sont les amers qui rappellent que l'escapade sera éphémère, mais la promenade sur le mont est royale.

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 10:01

1007

Matin d'après déluge. Entre fleuve-océan et relief déjà usé, prêts à affronter les millénaires à venir. On s'attend à voir entrer dans le cadre quelque mastodonte placide, à laisser la place à l'atterrissage d'un volatile denté. En jeans, polaire et écharpe, on se prendrait bien pour un d'avant les hommes. Le temps qu'on est là. Ces quelques minutes. Cette scorie de temps face à la permanence du monde.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 13:17

1006.jpgHaïku d'un jour de pluie :

 

Le grand, le petit

Différents mais solidaires

Face aux éléments.

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 06:41

1005.jpgChacun sa place. Chacun à sa place. Même, taille, même forme, même couleur. Égalité, uniformité, sobriété. T'as beau dire, t'as beau faire, y'a toujours un petit malin qui se distingue, qui met sa patte, qui pollue le bel ordonnancement administratif. Ça attire l'œil du photographe, et ça rassure sur la nature humaine.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 21:40

1004.jpgL'homme ajoute ses couleurs à celles de la nature. Mais ce sont des couleurs figées, alors que celles du feuillage varient de jour en jour, de lumière en ombre. Alors la nature a pitié. Il faudra du temps, mais elle donne un coup de pouce à l'homme. Elle convoque le vent,  la pluie et le soleil pour ternir, délaver, écailler. Le temps fait son œuvre. Et l'homme, cet ingrat, se remet à l'ouvrage pour effacer les traces du jours. Ça prend des allures de combat. Mais la nature s'en moque. Elle sait qu'elle finira par gagner.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 08:36

1003.jpgLa promesse d'une île. Au matin ce n'est qu'un trait obscur à l'horizon. On sait que dans la journée on va la découvrir, la parcourir à pied. Le livre-guide évoque les fous de bassan. On n'imagine pas les phoques prenant le soleil sur les rochers. On n'imagine pas les concentrations d'oiseaux au sommet des falaises, le bruit insupportable, l'odeur, et pourtant la grâce des vols, le ballet des couples et des familles, tendresses et inimitiés, le chatoiement des couleurs. On n'en est qu'à la promesse d'une découverte. Ce sera autre jour d'émerveillement.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 13:06

1002.jpgIl est des matins où le rideau de la chambre s'ouvre sur un cadre de scène, où la fenêtre dévoile source d'émerveillement. Des matins où l'on perd ses repères, entre la vraie vie et le monde rêvé. Sur le moment, on ne réalise pas qu'on vit des instants de grâce. Et puis quand on revoit les photos, on se souvient qu'on a été là, à ce moment là, dans ces couleurs là, et que c'était épatant.

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 20:41

1001.jpgMonsieur Monet,

Voilà un certain nombre d'années que je suis votre travail avec enthousiasme. Vos nymphéas, votre cathédrale de Rouen, vos rives de la Tamise suscitent mon admiration. Mais, je dois vous l'avouer, j'attends de vous un renouveau des thèmes et de la palette. Alors, si je puis modestement me permettre un conseil, il me semble qu'un bond par dessus l'océan Atlantique serait susceptible de vous impressionner. Vous trouverez ci-dessus un exemple des paysages qui s'offriront à votre regard que je sais altéré. Sans doute me trouverez-vous bien présomptueux, mais la traversée de ces paysages colorés m'a irrésistiblemlent poussé à vous adresser cette missive.

Votre dévoué.  

Partager cet article
Repost0